Le genre d'objet de mail qui te grille définitivement auprès des programmateurs de concert ?

Hello l'Artiste ;-)

Pour réussir à vivre de ta musique ?

Tu dois connaître tes objectifs.

Mais aussi évaluer les résultats que tu obtiens
et être assez souple pour changer de méthode
quand tes résultats sont médiocres
.

C'est la même chose avec tes croyances.

Tu dois découvrir celles qui contribuent
à la réalisation de tes objectifs.
 

Si tes croyances n'y contribuent pas ?

Tu dois t'en débarrasser et en trouver d'autres.

Si tu as la croyance que ton projet artistique
est exceptionnel
 et qu'il va finir par attirer l'attention
sans que tu n'ai rien d'autre à faire que de poster tes clips
sur les réseaux sociaux ?

Alors que le constat (soit honnête avec toi-même)
c'est que tu n'attires personne...

Tu t'enlises dans une croyance qui te dessert.

Il faut du courage pour l'admettre.

Mais l'admettre ?

C'est te donner la chance de te remettre en question,
pour essayer autre chose qui fonctionne mieux...

Et obtenir enfin des résultats dignes de ce nom.

Si tu penses attirer l'attention des programmateurs
de spectacle avec des mails intitulés :

Ne ratez pas l'opportunité de programmer
le groupe XXXXXXX
 "
et que le groupe en question n'a rien d'exceptionnel...

Tout ce que tu risques de provoquer c'est de passer pour prétentieux aux yeux des programmateurs.

Parce que tu juges à leur place
de leur intérêt pour ton projet artistique.

Mais tu prends aussi le risque de te griller définitivement
car tu leur mens
(ta proposition n'étant pas à la hauteur de ta promesse).
 

Dés demain et pendant les prochains jours,
je vais te parler des croyances qu'il te faut entretenir
si tu veux réussir à vivre de ton groupe de musique
.

Si tu veux connaître le genre d'objet de mail
qui suscitent l'intérêt chez les programmateurs ?

Je t'explique tout ça (et bien d'autres choses)
dans 
cette formation que tu peux récupérer à 97€ ttc
(au lieu de 247€) jusqu'à dimanche soir 23h59.

A ta liberté !

Super Booker

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés